Aujourd’hui, samedi 25 juin 2016, se tient la finale du World Barista Championship, où la représentante française n’est autre que notre ambassadrice et Championne de France (#Maxiteam): Charlotte Malaval.

 

Nous vous proposons de suivre la grande finale de ce championnat du monde dès maintenant, il n’y aura qu’un(e) vainqueur !

Cliquez sur ce lien afin d’ouvrir le live: World Coffee Events Live

 

charlotte-shooting

Mais parlons un peu de Charlotte

 

(Extrait de Coffee Spirit n°1, le magazine de MaxiCoffee)

Entre 2 entrainements, l’ambassadrice de MaxiCoffee, Barista (Championne de France 2015 et 2016 et 6ème aux Championnats du monde de Seattle en 2015), nous a accordé un petit entretien, où elle se livre avec le style de ses 24 ans à quelques confidences sur son coup de foudre… pour le café. Entretien très caféiné !

 

 

Coffee Spirit : Tu es double Championne de France de Barista… Bravo ! Dis-nous, comment est-ce que l’on décroche des titres dans le café…

 

Charlotte Malaval : Comme beaucoup de baristas. Au départ, rien ne nous prédestine à entrer dans le monde du café. On vit son parcours : les études, ses passions (sports, musique…) et quand on le peut, on voyage…

Et puis soudain, tout bascule, alors qu’on avait prévu d’autres plans… une affaire d’intuition.

 

CS : C’est-à-dire ?

C.M : Je venais de finir ma licence d’Anthropologie à l’université. Et, j’ai découvert le café de spécialité un peu par « hasard » même si je crois, qu’au fond… les choses n’arrivent jamais par hasard ! 

 

CS : Que te revient-il en mémoire de ton premier café de spécialité ?

C.M : Quand j’ai goûté mon premier espresso, j’ai été sous le choc ! Honnêtement, je n’ai pas vraiment été emballée par cette acidité et tant d’intensité. Comme beaucoup, j’étais habituée à boire des « blends* » surtorréfiés, très amers, auxquels j’ajoutais pas mal de sucre… La claque !

 

CS : Au moment, où l’on se rencontre, tu prépares les championnats du monde. Tout cela est digne d’une compétition sportive. Décris-nous comment tu l’appréhendes. Quel est ton objectif?

CM :  Comme un sport ! Cela demande discipline, hygiène de vie, répétition, visualisation, concentration et passion. Je souhaite terminer la compétition en ayant la sensation d’avoir tout donné, sans aucun regret. En surtout en transmettant ce que j’ai au fond de moi. Etre fière de ma performance et des cafés que j’aurais présenté.

Je ne cache pas vouloir faire mieux que l’an passé à Seattle, où j’avais terminé 6ème… et ainsi honorer tous ceux qui me soutiennent, me forment, m’entraînent, m’inspirent. L’année dernière, j’ai terminé 6ème… j’espère vraiment mieux.

 

CS : En ce qui concerne ta vision du café et de l’approche qu’en a le public. Quel est ton point de vue ?

CM : Hier, le café se résumait à un café quelconque, un goût générique, une habitude… Désormais, on vit une prise de conscience. Le café, c’est une science, une multiplicité de paramètres, de variables, de saveurs, et surtout… de plaisirs. Le public doit changer ses habitudes pour apprendre à déguster, à découvrir, quitte à payer un peu plus pour s’offrir cette qualité.

 

close

 

 

 

Si vous n’avez pas la possibilité de suivre le live, vous pouvez suivre les informations sur Twitter  ou Facebook :-)

 

Et si vous voulez en savoir plus sur Charlotte, la rencontrer, ou pouvoir l’interviewer, ou simplement pour une demande de presse…

N’hésitez pas à contacter Marie, notre responsable RP: marie@maxicoffee.com

(crédit photo : Thierry Vallier – SCAE France)

Aujourd’hui c’était la deuxième journée du Barista World Championship 2016 (Championnat Mondial des Barista) à Dublin en Irlande. Et c’était la journée de la prestation de notre Barista ambassadrice Charlotte Malaval (ou #MaxiCha :D). Bien sûr elle est déjà championne de France après sa prestation à Marseille en janvier dernier, mais maintenant c’est le mondial où Charlotte affronte plus de 60 autres champions internationaux.

 

13466167_10154202224313286_1961041415474791812_n

(qu’elle est magnifique la Simonelli Black Eagle en bleu)

La préparation a été longue ces derniers mois avec un grand moment passé à s’entrainer dans notre école café, mais Charlotte était vraiment prête et au top. Et dans la langue de Shakespeare bien-sûr ; notre MaxiCha assure in English too, don’t cha know.

La prestation d’un champion consiste à préparer, autour d’un thème : un espresso, une boisson lactée et une boisson signature. Le concept de Charlotte cette année est le pouvoir de suggestion du barista et elle utilise un café de spécialité venant du Salvador aux notes de pêches, vanille et cerises. Sa boisson lactée est un mini-latté macchiato qu’elle filtre pour réduire le créma et changer donc les notes de son extraction. Sa boisson signature est un espresso refroidi mélangé à des réductions de basilic et de fraises pour faire ressortir les notes de cerises de son café.

 

13510981_10154202249528286_1367760901722068751_n

(wooo – go Chacha)

Maintenant cette premiere étape passée, on sait que Charlotte est deuxième au classement provisoire.

13475161_10154202882243286_6168699643500217415_o

On l’encourage super fort même si on ne pouvait pas tous être avec elle à Dublin. Après tout il faut qu’il y ait des gens qui restent à la maison pour assurer les soldes qui ont démarré hier.

13532971_10154202415518286_8155170661361741957_n (oui, c’est super rangé chez nous)

Rendez-vous demain pour la prochaine étape.

Aujourd’hui débute le World Barista Championship (certaines épreuves ont lieu du 22 au 25 juin 2016, à Dublin), le championnat du monde qui met en compétition les champions nationaux de plus de 50 nations.

 

dublin

La représentante hexagonale est Charlotte Malaval (oui oui, de la Maxiteam !), qui participe pour la seconde année consécutive à ces championnats du monde, avec une belle 6ème place l’an dernier.

Lors des championnats de France, nos représentants Maxicoffee que sont Charlotte et Marco ont trusté la première et deuxième place, après des prestations de très haut niveau !

Mais finalement, que connaissons-nous des championnats du Café nationaux ou internationaux ? Quelles sont les autres catégories que celle de Barista ? En quoi consiste une épreuve et comment sont déterminés les vainqueurs ? Je vais vous éclairer, parlons championnat. :-)

charlotte

Qu’est-ce que le café de spécialité ?

 

La SCAE France – Association France Cafés Gourmets est la section francaise SCAE (Speciality Coffee Association of Europe), celle-ci est représentée dans 70 pays et composée de Baristas, torréfacteurs, importateurs de café vert, professionnels du CHR ou d’amateurs de l’excellence.

Cette organisation agit sur la recherche et l’atteinte d’une qualité irréprochable pour chaque étape menant à la tasse. Le café est fin, exigeant, précis, vivant, complexe, et il se doit d’être respecté, et la définition de la SCAE à ce sujet est plutôt parlante : « Les cafés de spécialité (ou cafés gourmets) se définissent comme des boissons haut de gamme à base de café auxquelles le consommateur (dans un marché précis et à un temps donné) attribue une qualité unique, un goût et un caractère distincts et supérieurs comparé à une boisson ordinaire à base de café. Cette boisson est préparée en utilisant des grains de café vert cultivés dans des zones précises et en répondant aux standards les plus exigeants en matière de production, de traitement, de torréfaction, de conservation et de préparation. »

 

Quelles sont les épreuves d’un championnat ?

Pour les championnats, plusieurs épreuves existent et sont réparties par spécialité, voici les deux épreuves qui se dérouleront à Dublin :

 

  • Brewer’s Cup, où les candidats préparent et servent trois boissons individuelles pour un panel de juges. Pour le premier tour, l’épreuve se scinde en deux parties, un service obligatoire (Compulsory) et un service ouvert (Open). Pour le Compulsory, la préparation des trois boissons se fait en utilisant du café fourni par les organisateurs, la partie Open se fait avec le café choisi librement par le candidat, l’Open est la seule partie composée en finale. Les candidats préparent devant les juges, en utilisant la méthode de leur choix, en expliquant les étapes de préparation, le choix du café, la torréfaction et les qualités organoleptiques que doivent retrouver les juges lors de la dégustation.
  • World Barista Championship, cette épreuve est considérée comme l’épreuve reine. Les candidats devront convaincre les juges, lors d’une prestation de 15 minutes, en préparant 3 catégories de boissons:
    Espresso : d’une contenance de 20-30ml, couvert d’une crema noisette foncée, élastique et dense, tout en concentrant les arômes que doivent retrouver le jury.
    – Boisson lactée: trouver l’harmonie entre espresso et saveurs du lait, tout en mêlant les deux dans une valse de crema et de mousse de lait soyeuse et veloutée.
    – Boisson signature: un cocktail original, avec les ingrédients choisis par le barista, et de l’espresso. Créativité et explosion de saveurs.

baristapresentation

 

Quatre juges sensoriels dégusteront les boissons préparées par le barista et les évalueront selon les règles internationales. Deux juges techniques évalueront les capacités à travailler le café, le lait et à maitriser ses équipements. Seront également évalués le professionnalisme, la qualité du service, les connaissances de l’univers café et l’enthousiasme global du candidat.

C’est dans cette épreuve que Marco et Charlotte sont arrivés sur les deux plus hautes marches du podium lors du championnat de France, nous en sommes si fiers :-)

Sur cette photo, vous trouvez le trio de tête du championnat de France 2016 (de gauche à droite : Jérémy Dalla Santa, Charlotte et Marco)

podiumbarista

 

 

Qui sont les champions français ?

Cinq champions représenteront la France lors des épreuves de championnat du monde organisées par le World Coffee Event. Seuls Connor et Charlotte vont concourir à Dublin.

Cup Tasting : Sebastien Maurer

Latte Art : Magdalena Brodzinska

Coffee in Good Spirit : Mikael Portannier

Brewer : Connor Bramley

Barista : Charlotte Malaval

 

Comment se prépare-t-on pour un championnat du monde ?

 

Lors de l’édition 2015, un Australien a remporté le titre de Champion du Monde, il s’agit de Sasa Sestic. Vous avez sans doute déjà pu voir l’OCD, son accessoire de précision pour répartir la mouture sur notre site. :-)

sasa

En 2014, c’est Hidenori Izaki, qui devient le premier asiatique champion du monde, et désormais un des meilleurs consultant café, il fait aussi partie de l’équipe de coachs de Charlotte.

Les longues heures d’entrainement, de concentration, de réglages, d’efforts, tout cela est nécessaire, mais pour en savoir vraiment plus, retrouvez l’article de Clara à ce sujet, elle a pu s’entretenir avec Charlotte et deux de ses coachs, en cliquant ici. :-)

 

 

Voila, vous savez tout (ou presque) sur le déroulement d’un championnat du café, et n’hésitez pas à vous informer pour y assister (y participer?), c’est un évènement passionnant !

Nous pensons tous très fort à Charlotte, nous vous tiendrons informé de l’évolution de ces Championnats de Dublin, rejoignez-nous sur Facebook ou Twitter pour être au plus près de l’évènement et encourager notre championne. :-)

 

(crédit photos: Thierry Vallier)

Depuis des années, les Cafés Lugat (l’équipe d’artisans torréfacteurs avec qui nous partageons les locaux de MaxiCoffee) sélectionnent des cafés de spécialité (Specialty Coffee) pour vous faire découvrir des crus d’exception issus des meilleurs terroirs.

Experts ou amateurs, il est utile de rappeler comment se définit un café de spécialité pour que nous partions tous avec les mêmes bases :-)

 

Que définit-on par Specialty Coffee ?

Les cafés de spécialité sont des cafés sans défauts dont la traçabilité permet un contrôle précis de la qualité.

Entrer dans l’univers du Specialty Coffee, c’est mettre un pied dans les plantations de café et dans le quotidien des producteurs. 

L’idée est de découvrir comment les sols et le travail des producteurs impactent la qualité des cafés. Plus le terroir est riche et la culture maîtrisée, meilleur sera le résultat en tasse.

specialty-coffee-cafes-lugat

 

Zoom sur les appellations du Specialty Coffee

cafe-specialitePour vous aider à y voir plus clair, ces cafés de spécialité sont regroupés en différentes appellations.

C’est le même principe que pour le vin (l’exemple parlera au plus grand nombre :-)) où les différentes appellations reflètent le terroir et l’authenticité du produit.

Ces appellations répondent à un cahier des charges précis prenant en compte le mode de culture, de traitement, etc.

C’est pareil pour l’univers du Specialty Coffee !

On dénombre 3 appellations pour les cafés de spécialité :

 

 

– Café de Label –

cafe-label

C’est un café de qualité supérieure correspondant à une région de culture.

11 cafés des Cafés Lugat répondent actuellement à cette appellation. Et des nouveautés vont régulièrement arriver !

Envie d’un café fruité…? Testez le Rwanda Titus. Si vous préférez les cafés gourmands et chocolatés, le café El Maya du Guatemala va vous séduire. Pour un côté plus épicé, optez pour le Congo Sombah.

Et si cette sélection vous laisse sur votre fin, n’hésitez pas à découvrir la gamme complète de Café de Label disponible sur MaxiCoffee !

 

– Café de Terroir –

cafe-terroir

C’est un café de qualité reconnu pour la typicité de son terroir.

CharlotteChampionne de France Barista 2015/2016, craque pour le café El Manzano du Salvador. Marco, Vice-Champion de France Barista 2016 et Torréfacteur des Cafés Lugat, a une préférence pour le Moka Sidamo Marabou. Et Lionel, Torréfacteur « pionnier » des Cafés Lugat, vous conseille le café La Esperanza de Colombie. 

Mais comme on dit, les goûts et les couleurs, ça ne s’explique pas ! Le mieux est donc de faire votre propre choix test après test :-).

Toute la gamme de Café de Terroir est disponible ici. 

 

– Micro Lot –

micro-lot

Nous nous attaquons maintenant au Saint Graal…! Mesdames, Messieurs, voici venu le moment de vous présenter le Micro-Lot.

Un Micro-Lot est un Café de Terroir issu d’une parcelle identifiée pour sa qualité exceptionnelle ou sa préparation spécifique, en quantité limitée.

Dans la catégorie Micro-Lot, les nommés sont (entre autres) le Kenya Masai-Mara, torréfié spécialement pour cafetières filtres, avec des notes de framboise et cassonade. Le Bourbon Rouge Izuba du Burundi est aussi une belle découverte : c’est un café rond et harmonieux à l’acidité malique qui vous offrira des notes de pomme verte et de citron avec un arrière-goût floral de jasmin. 

Il y a, bien entendu, d’autres pépites que je vous laisse découvrir par vous-même sur MaxiCoffee !

 

Place à la dégustation !

Bonne dégustation et n’hésitez pas à nous partager vos pauses café sur Facebook Twitter. Notre super Community Manageuse, Clara, se régale avec vos photos et commentaires et l’équipe des Cafés Lugat aussi !

D’ailleurs, ces derniers vous préparent de belles surprises gustatives dans les mois qui arrivent, gardez l’oeil ouvert :-)

cafes-lugat-team

20juin

Quel est le prix du café ?

Article publié dans : Café par Anne-Sophie

Vaste question que le prix du café

Les français aiment le café et en consomment beaucoup. Mais avons-nous une idée de ce que ce produit nous coûte réellement pas an ?

La majorité d’entre nous connait le prix du café dans un bar, d’une capsule Nespresso®, ou d’une dosette Senseo®.

En fonction du prix du « p’tit noir » au café du village, on se dit que finalement, la capsule à la maison est bien plus rentable … Détrompez-vous !

 

Tout d’abord, il faut savoir qu’une capsule contient en moyenne 5,5 g de café alors qu’un espresso dans un bar en contiendra lui près de 7,5 g.

 

cafe capsule grains

 

Prix du café en fonction de son conditionnement

 

Nous avons fait nos petits calculs et voici le Vrai prix du café, selon la façon dont vous le consommez. Nous sommes partis sur une consommation moyenne de 5 cafés par jour (soit 150 cafés par mois ou 1800 cafés par an !)

 

Type de café Prix moyen au kilo Prix moyen
à la tasse
budget Mensuel budget Annuel
Grains (7g)  15€ 0.11 € 17 € 198 €
Capsules Nespresso (5gr) 62 € 0.35 € 53 € 630 €
Capsules compatibles Nespresso (5gr) 56 € 0.28 € 42 € 504 €
Dosettes Dolce Gusto (7gr) 57 € 0.40 € 60 € 720 €
Dosettes ESE      (7gr) 30 € 0.21 € 32 € 378 €
Dosettes Senseo (7gr) 23€ 0.16 € 24 € 288 €
Dosettes Tassimo (7gr) 60 € 0.42 € 63 € 756 €
Capsules Delta Q (7gr) 46 € 0.32 € 48 € 576 €

 

Indéniablement, le café en grains reste le plus abordable. Et c’est compréhensible car vous n’aurez pas de surcoût de sur-emballage.

Ce que nous apprécions surtout, c’est la possibilité de choisir son grain (auprès de votre torréfacteur local par exemple, ou chez Cafés Lugat ;) et de varier à l’infini en fonction des origines, des qualités, des mélanges …

 

Il existe plusieurs façons de consommer le café en grains :

Soit en utilisant une machine expresso manuelle avec un moulin, pour les puristes, soit grâce à une machine à café automatique, équipée d’un broyeur integré.

Les robots broyeurs  offrent la possibilité d’un expresso parfait en tasse avec du grain fraîchement moulu à la demande.

 

 

 

Zoom sur le café en grains

 

Pour vous, vous avons aussi fait un petit tableau pour vous donner une idée des prix des différents types de grains (on aime bien les tableaux chez MaxiCoffee ;)

 

Type Premier Prix 100% Arabica Mélange Italien Pure Origine Bio Équitable
Prix moyen par tasse (7g) 0,08€ 0,13€ 0,11€ 0,14€ 0,16€
Prix moyen au kilo 12€ 18€ 16€ 20€ 23€

 

Ce tableau n’est bien sûr qu’un minuscule aperçu de l’étendu des cafés existants sur le marché ! il existe des milliers de plantations de café et aujourd’hui, le café n’est plus une simple matière première. On consomme le café comme on consomme du vin, un peu comme le ferait un oenologue.

 

Grâce au café en grains, vous aurez la possibilité de découvrir des terroirs, des modes de torréfactions différentes, de la nouveauté à l’infini !

A bon entendeur ;)

 

Charlotte Malaval – Championne de France Barista 2016

 

Cela fait un mois que Charlotte Malaval (Championne de France Barista 2015 et 2016) s’entraîne chez nous pour le grand championnat : le Championnat du Monde Barista 2016, qui se déroule du 22 au 25 Juin dans le pays de la Guinness, à Dublin.

 

Un mois d’entraînement c’est : beaucoup de cafés, beaucoup de présentations, beaucoup d’heures de travail, peu de sommeil, et beaucoup de pression.

 

Aujourd’hui elle est prête, et c’est aussi grâce à ses coachs, Francesco Sanapo (Triple champion d’Italie), Hidenori Izaki (Champion du monde Barista 2014), Amanda Juris (Championne Cup Tasters USA 2014) et Roukiat Delrue (WCE). D’ailleurs nous avons eu l’occasion de rencontrer deux d’entre eux, et de leur poser quelques questions, autour d’un café évidemment ;)

 

Francesco Sanapo – Triple champion Barista d’Italie

 

 

MaxiCoffee : Parle moi un peu de toi.

Francesco Sanapo : Je suis 3 fois champion barista d’Italie et finaliste du championnat du monde Barista en 2013. J’ai une torréfaction de café de spécialité, et j’ai deux « coffeeshop » à Florence qui servent mon café bien sûr. J’ai aussi un YouTube show « Barista & Farmer » dans lequel je visite des pays producteurs avec des barista, pour faire le lien entre les deux bouts de la chaîne du café.

 

MC : Comment es-tu tombé dans le café ?

FS : Mon père tenait un coffeeshop. J’ai tiré mon premier espresso parfait à l’âge de 11 ans. Je suis dans le monde du café pour continuer à exercer le travail et la passion de mon père.

 

MC : Quel est l’élément moteur de ta carrière dans le café ?

FS : La recherche, être toujours en quête de connaissance sur le café et les techniques. Je me définis un peu comme un « chercheur de café ».

 

MC : Comment as-tu rencontré Charlotte et pourquoi as-tu décidé de devenir un de ses coachs ?

FS : Pour moi c’était complètement naturel, je l’ai rencontré lors de démonstrations sur le café en Belgique en 2015, une fille très positive, jeune mais talentueuse. C’était 1 mois avant le championnat de Barista de France en 2015 et je lui ai demandé si elle participait. Elle me dit « non » et j’ai passé ma soirée à essayer de la convaincre de participer, que je voulais devenir son coach et lui trouver un café. Puis elle a gagné en France, et pour sa première fois en championnat du monde, elle était finaliste. C’est un résultat incroyable. Forcement je suis de la partie cette année. Avec un peu plus de temps de préparation cette fois ;)

 

 

Hidenori Izaki – Champion du monde Barista 2014

 

 

MaxiCoffee : Hidenori, parle moi un peu de toi.

Hidenori Izaki : Je suis japonais et je suis le premier Champion du Monde Barista venant d’Asie. J’ai gagné le championnat en 2014. J’ai une entreprise de consulting pour le café « Samurai Coffee Experience » avec laquelle je passe plus de 200 jours par an sur la route pour donner des conseils sur tous les éléments de l’industrie du café.

 

MC : Comment es-tu tombé dans le café ?

HI : Principalement par mon père. Il est torréfacteur de café de spécialité depuis plus de 20 ans au Japon. Et du coup c’était naturel.

 

MC : Et du coup, pourquoi n’es-tu pas torréfacteur ?

HI : C’est marrant, il y a 11 ans quand j’ai commencé à devenir barista, j’ai vu le magazine de café de spécialité, et je me suis dit « Ça c’est super cool, comment est-ce que je pourrais faire la couverture de ce magazine ? ». Si tu es un champion barista tu es sur la couv et du coup j’ai décidé de devenir champion Barista.

 

MC : Naturellement, tu voyages un peu partout dans le monde. Quel est ton pays préféré pour déguster un bon café ?

HI : Difficile, mais je dirai l’Australie. Le marché est tellement unique . La qualité des barista en général est tellement plus élevé que n’importe où dans le monde. Cela a créé une compétition qui a tiré tout le marché Australien vers le haut.

 

MC : Comment as-tu rencontré Charlotte et pourquoi as-tu décidé de devenir un de ses coachs ?

HI : On s’est rencontré en 2015 au championnat du monde Barista à Seattle [Note : où Hidenori était coach de Sasa Sestic, le champion 2015], Francesco Sanapo, un autre des coach de Charlotte et un très bon ami, me l’a présentée. Après plusieurs événements café partout dans le monde, on est devenu très amis. Puis l’année dernière en Corée, j’ai décidé de devenir un de ses coach pour cette année. Je vois en elle le potentiel de représenter le monde du Speciality Coffee par son talent, son ouverture d’esprit et sa personnalité.

 

MC : On n’est plus qu’à quelques jours du championnat du monde, est-ce que Charlotte est prête (#OnEstPasPret) ?

HI : Charlotte a tellement travaillé, elle donne son meilleur, elle a une présentation vraiment excellente et elle y a mis tout son cœur. Il n’y a rien d’autre qu’elle peut faire de plus. Oui, elle est prête !

 

 

Toute la MaxiTeam souhaite beaucoup de réussite à Charlotte, et rendez-vous le 22 pour le championnat…

delonghi
saeco

Maxi team

Anthony Voir le café en 360°, ce n'est pas une technique, c'est un don

184 articles15 tests

Jean-Charles Je dirais qu'il y a du grain à moudre

90 articles

Anne-Sophie CoffeeLover et Accro au OneTouch !

72 articles38 tests

Camille Ya com' des choses à dire sur MaxiCoffee !

154 articles3 tests17 recettes

Clara Collectionneuse de Travel Mugs

42 articles1 test

Julien Expert Café & Machines Espresso !

38 articles28 tests

Baptiste Ça coffee pas mal par là !

13 articles

Pam Toujours à la recherche de nouvelles gourmandises...

697 articles17 recettes

Seb Vice-champion de France de café filtre 2012

168 articles11 tests

Si l'on donnait du café aux vaches, on trairait du café au lait

Pierre Dac